MOBYDICK – Marine Ecosystem Biodiversity and Dynamics of Carbon around Kerguelen: an integrated view

MOBYDICK : On rentre…

La mission MOBYDICK s’est achevée ce mardi 20 Mars à 04h15 heure locale (00h15 heure française) et le NO Marion Dufresne a entrepris sa remontée vers l’île de La Réunion qu’il atteindra après 6 jours de navigation. Si le succès d’une mission océanographique se mesurait au nombre d’opérations effectuées, nul doute que MOBYDICK aura été une réussite. Ce sont 62 déploiements de rosette et des capteurs associés (CTD, LISST, LOPC, UVP, Eco-Triplet, Transmissiomètre, Fluorimètre), 9 déploiements de pompes in situ et de l’ISMI (Incubateur Microbien In Situ), 17 déploiements de multinets, de nombreuses observations d’oiseaux et de mammifères marins, 115 traits verticaux de filets à plancton et 52 traits de chalut pélagique, qui ont été réalisés entre le 22 février et le 19 mars. Auxquels s’ajoutent le déploiement d’un profileur bio-optique autonome et la récupération d’un mouillage instrumenté. Mais l’aventure n’est pas finie car ce sont maintenant de longues heures d’analyses qui attendent les scientifiques du projet à leur retour dans les laboratoires à terre. Il faudra en effet, selon les thématiques, plusieurs mois à quelques années pour analyser la masse des échantillons qui ont été prélevés. Il restera aussi le souvenir des ces 5 semaines passées en mer, souvent dans des conditions de travail difficiles et usantes physiquement dans l’une des régions les plus austères, mais au combien attachante, de l’Océan Mondial…

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :